Se préparer

Les Jeux

La boutique

La carte

Légendes

La Nymphe du château de Wangenbourg

Jadis, habitait dans le château de Wangenbourg un seigneur très querelleur et à la moralité très douteuse. Au retour d'une de ses sorties guerrières avec ses compagnons d'armes, il vit une jolie jeune femme dans un prés fleuri. Avec ses marguerites dans les bras elle rayonnait de beauté.

Le seigneur fut pris du désir de la séduire par tout les moyens. Notre princesse, en plus d'être belle, avait été bénie à la naissance par une fée, et tout en elle était merveilleux. De nombreux prétendants avaient tenté de la séduire, mais étant trop jeune pour le mariage, elle avait repoussé tous ses prétendants.

Le seigneur de Wagenbourg lui mis tout en oeuvre afin de conquérir cette magnifique créature, beauté de la nature. A force d'oeuvré cette dernière fut conquise par le seigneur et accepta sa demande. Il lui promit de ne chérir qu'elle, et de ne plus convoiter d'autres coeurs. Ils étaient heureux et malgré les sollicitations de la vie d'un seigneur, il respecta sa promesse.

 

 

Mais, un jour il retomba dans ses travers et semis à convoité d'autres damoiselles, et notre récidiviste reprit son rythme de vie d'avant. Notre princesse en fut fort chagrinée et même désespérée. Elle décida de se laver de cet affront à la cascade du Nideck, qu'elle conaissait bien. Mais Wagenbourg est loin du Nideck pour frêle princesse à pied. En chemin elle se blessa plusieurs fois sur les branches basses, les pierres acérées, les ronces. Il lui semblait que les flammes de l'enfer sortait du sol pour la brûler. La forêt était tellement dense que les rayons du soleil y passaient à peine.

Lorsqu'elle arriva, épuisée, morte de fatigue et de tristesse, ses jambes si fatiguées la malheureuse glissa sur les pierres en haut de la cascade et tomba dans le vide. Sa bonne fée, ayant eu vent de ses malheurs l'avait suivi de près et arriva à temps pour la rattraper dans sa chute vertigineuse. La fée se demanda que faire de cette malheureuse mais sublime princesse toujours accablé par ces viles hommes. Une idée lumineuse lui vint à l'esprit et la transforma en Nymphe.

Depuis ce jour là les habitants des environs racontent qu'une ombre blanche danse sur l'écume de la cascade prévenant les promeneurs d'un orage proche.

 

Partager
Imprimer

Rejoignez-nous !