Souvent salué comme le “château féerique du Wurtemberg”, le château de Lichtenstein est un château romantique construit par le comte Wilhelm de Wurtemberg pour rendre hommage à l’époque médiévale.

La structure que nous voyons aujourd’hui s’inspire largement du roman Lichtenstein de Wilhelm Hauff. Le château jouit d’une situation impressionnante : perché sur une falaise de 800 mètres de haut au bord des Alpes souabes, il offre une vue magnifique sur le paysage environnant et la vallée de l’Echaz, un petit affluent du Neckar.

Le nom Lichtenstein se traduit par “pierre brillante”.

Histoire du Château de Lichtenstein

Au début du XIIe siècle, les seigneurs du Lichtenstein – une famille respectable et noble – possédaient une grande partie des terres et contrôlaient des ressources importantes dans la région.

Leur siège ancestral était une petite forteresse construite sur l’escarpement au-dessus de la source de la rivière Echaz, directement au-dessus du château actuel. Le site est aujourd’hui connu sous le nom de Old Lichtenstein.

Malheureusement pour eux, leur forteresse était constamment attaquée par les citoyens de la ville impériale libre de Reutlingen (des rumeurs disent que les seigneurs n’étaient pas amis avec les gens qui vivaient dans la ville voisine). L’ancien château a été détruit deux fois, une fois pendant une guerre civile en 1311 et une autre fois en 1377.

Après le second siège, les seigneurs du Lichtenstein décidèrent de construire une nouvelle forteresse mieux équipée et capable de résister aux nombreuses attaques. Cependant, au lieu d’utiliser les ruines de l’ancien château comme fondations, la nouvelle forteresse de Lichtenstein a été construite à environ 500 mètres de l’ancien château. Le site était le même que celui de la structure actuelle.

Achevé en 1390, le nouveau château fut l’une des fortifications les plus impressionnantes de la fin du Moyen Âge. Intégrant des caractéristiques militaires modernes telles que les premières casemates, la nouvelle forteresse était pratiquement imprenable et a résisté à chaque attaque.

En 1567, cependant, le château perd son statut de siège ducal et, par conséquent, il commence à se délabrer.

En 1687, le dernier membre de la famille Lichtenstein mourut au cours de la Grande Guerre Turque et le château fut repris par la lignée tyrolienne de la famille Habsburg. Les armoiries de la famille Lichtenstein – une paire d’ailes d’ange doré sur fond bleu – sont encore exposées dans la grande salle du château.

Armoiries de la famille Lichtenstein

Au cours du siècle suivant, le château a continué à se détériorer jusqu’à ce qu’il entre finalement en possession du roi Frédéric Ier du Wurtemberg. En 1802, il décide de démanteler toute la structure et de la remplacer par un pavillon de chasse.

Le château de Lichtenstein, l’ancien pavillon de chasse

Le château moderne

Vers la fin du XVIIIe siècle, un important mouvement culturel est né en Europe et, dans la plupart des régions, a atteint son apogée dans la première moitié du XIXe siècle. Ce mouvement est connu sous le nom de romantisme et il a été incarné le plus fortement dans les arts, la musique et la littérature. L’un des points forts du romantisme était la glorification du passé avec la nostalgie nostalgique de l’époque médiévale.

Avec le romantisme, les vertus médiévales telles que la chevalerie sont devenues de plus en plus populaires et l’architecture médiévale, principalement le style gothique, a été très favorisée par rapport au classique.

En 1826, le poète et romancier allemand Wilhelm Hauff publie son roman historique Lichtenstein. Le roman se déroule dans le Wurtemberg et ses environs, le château du Lichtenstein jouant un rôle majeur. Le livre a connu un énorme succès.

Le comte Wilhelm von Urach, qui était le cousin du roi Wilhelm de Wurtemberg, fut si inspiré par le livre qu’il décida de construire son propre château de chevalier médiéval. Le comte Wilhelm était extrêmement intéressé par l’histoire et l’architecture médiévales et un grand amateur d’art, mais il cherchait aussi à abriter sa collection importante d’arts médiévaux, d’armes et d’armures.

Il acheta le domaine à son cousin – à cette époque, l’ancien pavillon de chasse s’écroulait rapidement – et, après avoir refusé plusieurs plans, il recruta finalement l’architecte Carl Alexander Heideloff.

Toute la reconstruction a été fortement influencée par le comte Wilhelm qui, selon les récits de l’époque, était le cœur et l’âme derrière tout le processus.

La structure utilise les anciennes fondations du château de 1390 et peut s’élever jusqu’à trois étages. Une cour intérieure et un mur-rideau ainsi que plusieurs bâtiments et installations attenants complétaient le complexe. En 1857, une barbacane et une cour extérieure furent ajoutées à la construction.

Le château de Lichtenstein, la cour extérieure

Le comte Wilhelm meubla lui-même les pièces du château. Le château a été décoré par un peintre de Nuremberg qui était responsable des ornements intérieurs et extérieurs.

Le château néo-gothique romantique a été inauguré en 1842 en présence du roi. En 1869, elle devint la résidence officielle des ducs d’Urach.

Armoiries des ducs d’Urach

Après la Révolution de 1848, le comte Wilhelm devint le premier duc d’Urach. Il décida d’améliorer les défenses du château et commença à construire des caponnières (un type de structure défensive dans une fortification) dans le style de la forteresse impériale d’Ulm (la plus grande forteresse d’Allemagne à l’époque). Une tranchée le long de la forteresse a également été construite pour décourager les attaques. Plus tard, des canons ont été placés dans les bastions sur les murs.

Les deux derniers bâtiments de la structure actuelle (le Palais Ducal et l’ancienne maison du jardinier) furent achevés en 1901. En 1911, un téléphérique a été conçu jusqu’au château. Cependant, le projet n’a jamais été achevé parce qu’on croyait qu’il allait ruiner la beauté du complexe.

Le château de Lichtenstein et sa magnifique situation

L’ère moderne et la restauration finale

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un char américain traversant la vallée en contrebas a tiré un obus qui a directement touché la tour principale. Heureusement, l’obus n’a pas explosé, sauvant le grand bâtiment de la destruction. Cependant, un trou dans le plâtre à l’endroit où l’obus a frappé demeure encore aujourd’hui.

Après 1980, le château a été restauré pour retrouver son aspect actuel. La tour et les murs extérieurs ont été restaurés en 1980, suivis du deuxième étage et d’autres objets historiques de valeur. Les étages supérieurs et le toit ont été restaurés en 2002. Une grande partie de ces efforts a été soutenue par des organisations locales à but non lucratif telles que la Fondation Wüstenrot et le Fonds communautaire pour la préservation du château de Lichtenstein.

Le château aujourd’hui

Aujourd’hui, le château appartient toujours aux ducs d’Urach et il est ouvert aux visiteurs par des visites guidées.

Le château de Lichtenstein est l’un des châteaux les plus charmants à visiter d’Allemagne. L’aspect gothique et son emplacement frappant – perché sur une falaise exposée, avec le mur extérieur construit sur le bord de la falaise – en font un château de conte de fées parfait.

Au printemps et en été, le paysage environnant est verdoyant et luxuriant, ce qui rend le château extrêmement attrayant. Cependant, beaucoup de visiteurs pensent que le château de Lichtenstein est à son apogée en automne lorsque les collines et les vallées environnantes, toutes remplies d’arbres, deviennent orange et jaunes lorsque les feuilles commencent à changer.

Le château de Lichtenstein en automne

Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License

Le château est fermé en décembre et janvier et en hiver (novembre, février et mars) il n’est ouvert que les week-ends. La visite de base montre les 1er et 2ème étages du château et dure environ 30 minutes. La visite spéciale (qui n’est pas toujours disponible) montre les 3ème et 4ème étages du château avec les chambres privées du Comte.

Il y a un parcours de corde près du château qui donne à tous à partir de huit ans la possibilité de prouver ses talents d’alpiniste. Certaines parties du château peuvent être louées pour des mariages et des festivités.

La gare la plus proche est celle de Reutlingen Hbf. Reutlingen est très bien accessible depuis Stuttgart qui est la ville la plus proche située à 58 kilomètres. Strasbourg, France se trouve à 198 kilomètres.

Il y a plusieurs reconstitutions du château à travers le monde. Il s’agit notamment d’un château à Lietzow, de l’ancienne prison du comté de Vanderburgh à Evansville (Indiana), d’une maison viticole construite à Osthofen en 1891 et même d’une réplique construite à Hout Bay en Afrique du Sud.

Voir nos conseils pour visiter d'autres châteaux