Château Fleckenstein

Le château de Fleckenstein, ou, dans sa langue d’origine, le château du Fleckenstein, est le château non restauré le plus visité de la région Alsace. C’est, comme vous pouvez le voir sur la photo, un endroit qui fait preuve de magie et de charme où que vous le regardiez.

Architecture de Fleckenstein

Le château est entouré par la végétation généreuse du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, partagé entre l’Alsace et la Lorraine. Construite au XIIe siècle, elle constituait, de par sa situation, une base militaire et une forteresse impénétrable.

Stratégiquement situé pour contrôler la frontière et les routes reliant l’Alsace et la Lorraine, il est resté intact pendant quatre siècles. En 1680, les troupes françaises l’ont finalement rattrapé, et aujourd’hui ses ruines sont aussi impressionnantes qu’inspirantes : qui ne se sentirait pas transporté dans un conte de fées dans ce lieu ?

Situé sur un promontoire rocheux de 338 mètres de haut, le château offre une vue imprenable sur la vallée de la Sauer et Haguenau, la localité du Bas-Rhin qu’il a également contribué à protéger. Les structures les mieux conservées sont la tour carrée et certaines des pièces creusées dans la roche.

Historique du château

Le nom du château vient du nom de la famille Fleckenstein, qui en fut propriétaire jusqu’en 1720, date à laquelle le dernier héritier mourut. Après avoir passé par plusieurs propriétaires différents, il est devenu la propriété de l’Etat français en 1919. Depuis 1898, elle est classée Monument Historique de la France.

Versailles: Get Your Guide

Au fil du temps, le château a fait l’objet de réformes et de remaniements successifs, de sorte que tout n’appartient pas entièrement à l’année de la première construction. La partie inférieure de la tour, par exemple, date du XIVe siècle, et la partie supérieure correspond aux XVe et XVIe siècles.

La tour intérieure qui entoure l’escalier menant aux étages supérieurs porte les inscriptions des armoiries de plusieurs familles propriétaires du château. Frédéric de Fleckenstein y laisse sa marque, de même que sa seconde épouse, Catherine de Cronberg.

Articles sur les châteaix