Le désert de Retz, folie romantique à Chambourcy

A environ 20 km à l’ouest de la ville de Paris se trouve l’un des châteaux les plus romantiques et excentriques de France ou peut-être de toute l’Europe : Le Désert de Retz.  Il appartenait à François Racine de Monville et fut construit entre 1774 et 1789 avec des jardins de style “anglo-chinois”, en fait, le meilleur exemple existant de cette mode aristocratique.

Petite explication

Il intéressera le visiteur de savoir qu’au XVIIIe siècle, était appelé “désert” à des endroits isolés, peu peuplés, comme ces quarante hectares à l’orée de la forêt de Marly. Il abrite un jardin botanique avec des espèces exotiques et indigènes rares, un verger, une ferme laitière et dix-sept structures appelées “folies” ou “fabriques”, qui reflètent l’intérêt des gens de l’époque pour les civilisations orientales, comme un obélisque égyptien ou un temple dédié au dieu grec Pan.

Visites à Chambourcy

Monville a été le premier à construire une maison chinoise en Europe, et un magasin mongol sur une “île du bonheur” qui invitait les visiteurs à explorer ces cultures inconnues.

Cependant, la structure la plus remarquable est la Maison de la Colonne. C’est l’imitation d’une ruine romaine de 15 mètres de haut en forme de gigantesque colonne toscane tronquée. Elle abritait au rez-de-chaussée une maison de trois étages aux chambres ovales décorées d’une toile de Jouy, c’est-à-dire les tissus imprimés particuliers créés par Chritophe-Philippe Oberkampf quittant son usine près de Versailles.

L’accès aux étages supérieurs se fait par un escalier en colimaçon éclairé par un puits de lumière en verre, avec des plantes accrochées aux rampes, donnant l’impression d’une ruine envahie par la végétation. C’était la maison d’été de Monville, considérée comme l’une des résidences les plus uniques d’Europe.

Versailles: Get Your Guide

Chambourcy, de mains en mains

Ouvert au public depuis le XIXe siècle, a eu plusieurs propriétaires, dont Frédéric Passy, Prix Nobel de la Paix 1901 qui y a vécu avec sa famille jusqu’en 1930.  Longtemps abandonnée, ses structures ont presque complètement disparu, jusqu’à ce que le ministre André Malraux mette en place une loi sur la protection des sites historiques privés.

Ses propriétaires actuels sont la ville de Chambourcy et un groupe entrepreneurial propriétaire du terrain de golf adjacent ; de nombreuses structures ont été entièrement restaurées.  Il a été et est visité par des gens célèbres, et ici au moins trois films ont été tournés de 1923 à 1994 et deux peintures surréalistes ont été inspirées par cet endroit incroyable.

Pour tout savoir, il est préférable de faire une visite guidée. Ils sont organisés par la Mairie de Chambourcy les deuxième et quatrième samedis de chaque mois de mai à octobre ; l’Office de Tourisme de Marly-le-Roi les vendredis et samedis d’août et septembre et l’Office de Tourisme de Saint-Germain-en-Laye les mercredi et jeudi d’avril à octobre.  Ils sont demandés personnellement à chaque mairie. Vous savez donc déjà comment l’organiser si vous prévoyez de faire vos voyages à Paris à cette époque. Il est très facile de s’y rendre en voiture par la route A13, sortie 7 (Poissy / Villennes / Chambourcy) ou en train de banlieue.

Articles sur les châteaix