Le château de Valencay

Le château de Valencay (ou château de Valençay) est situé dans la région centrale de la France, et est un représentant incontournable de l’architecture Renaissance du pays. Elle date du XVIIe siècle et son intérieur conserve les meubles présents à l’époque où Talleyrand y était invité ; ce sont aujourd’hui de véritables reliques.

Son historique

Le château a été érigé près de la rivière Nahon par une famille de financiers qui n’a épargné aucune dépense de luxe et de détails, au point que le résultat des travaux a été essentiellement une résidence royale, mais construite pour aucun roi du tout.

Le lieu choisi se trouvait sur les ruines d’un ancien château du XIIe siècle qui, en 1540, au début des travaux, était déjà complètement détruit. Malgré tout, ces travaux durèrent beaucoup plus longtemps qu’on ne pouvait l’imaginer : ce n’est qu’au XVIIIe siècle que le château fut achevé, avec la construction de la tour sud.

De nombreux propriétaires illustres avaient la possession de ce château entre leurs mains. En 1719, il fut acquis par le banquier écossais John Law, et bien plus tard, en 1803, Napoléon envoya son ministre Talleyrand pour obtenir ce château et en faire la résidence de l’empereur.

L’architecture du château de Valencay

Sur le plan architectural, dans l’angle ouest, il y a une tour circulaire qui est l’une des parties les plus anciennes de l’édifice. Il a été construit au XVIe siècle, au début des travaux pour la construction du château.

Versailles: Get Your Guide

L’intérieur est un excellent exemple de style impérial pour la décoration. Avec une centaine de salles au total, plusieurs d’entre elles sont ouvertes au public, dont celle du roi Ferdinand lui-même. Dans l’aile ouest, le musée Talleyrand et le musée de l’automobile fonctionnent.

A visiter aussi

Dans les environs, une quarantaine d’hectares de parc et une grande partie des terres consacrées à la culture de la vigne, font du site un lieu privilégié pour sa nature. De nombreux animaux exotiques, comme les lamas et les paons, y vivent.

Articles sur les châteaix