Les associations opérant dans le secteur caritatif organisent régulièrement des missions humanitaires. Ces dernières ne s’exécutent pas du jour au lendemain en un claquement de doigts. La réalisation de ces projets est la résultante d’une bonne préparation en amont. Comment faire de votre mission humanitaire une réussite ?

Procéder au choix de la destination

C’est la première étape pour toute association caritative qui entend effectuer une mission humanitaire à l’étranger. Il est important de consacrer du temps pour bien choisir le pays où vous souhaitez vous rendre. Les destinations sont diversifiées. Vous pouvez décider de vous rendre en Afrique subsaharienne, en Afrique australe, en Amérique latine ou même dans un pays de la zone européenne. Cependant, vous devez faire attention de ne pas tomber dans le piège du « volontourisme ». De ce fait, votre destination doit répondre aux objectifs spécifiques de votre association. Si par exemple, votre groupement humanitaire s’occupe des enfants malnutris, la région choisie doit comporter votre cible. Aussi, devez-vous prendre en compte l’aspect sécuritaire et l’accessibilité de la destination. Évitez les zones en guerre ou instables sur le plan politique. De même, gardez-vous d’opter pour des nations qui entretiennent des relations conflictuelles avec votre pays d’origine. Il y va de la réussite de votre mission humanitaire et de votre sécurité.

Effectuer des recrutements

Une fois que vous êtes fixé en ce qui concerne le pays de destination, il vous faut regrouper un grand nombre de personnes pour l’exécution de la mission. Pour cela, la meilleure manière de procéder est de faire un recrutement. Pour rédiger votre annonce, vous devez expliciter clairement votre projet et indiquez les profils que vous recherchez. N’oubliez pas non plus de présenter les actions humanitaires que votre association a déjà réalisées.

Les études révèlent que les jeunes se consacrent de plus en plus au volontariat. De ce fait, faites passer votre communiqué sur les canaux digitaux (réseaux sociaux et site web). Ainsi, vous êtes sûr que votre message atteint votre audience. Pour faciliter le recrutement des bénévoles, numérisez le processus afin de recevoir les candidatures par internet.

En dehors des bénévoles, si le besoin se fait sentir, vous devez recruter des spécialistes qui seront rémunérés. À titre illustratif, pour une mission de vaccination des enfants contre la méningite, il faudra compter dans vos rangs des médecins généralistes et des aides-soignants.

Établir le budget

Le budget doit prendre en compte tous les paramètres. En premier lieu, considérez le coût des biens et des soins que vous voulez offrir aux bénéficiaires de votre mission. Faites un inventaire complet afin d’être sûr de l’exactitude de l’estimation. En deuxième lieu, tenez compte des ressources logistiques dont vous aurez besoin sur place. Il s’agit notamment des moyens de déplacement et des tentes qui serviront de base opérationnelle. En plus, les frais de voyage, d’hébergement et de restauration doivent également être inclus dans le budget.

Trouver le financement

Faire un plan budgétaire est une chose, trouver le financement, c’en est une autre. Le coût global des projets humanitaires est très élevé. De ce fait, les organisations et les associations ont du mal à le réunir. La meilleure méthode pour y arriver est d’opter pour un financement participatif. Le succès de cette technique de levée de fonds repose sur sa transparence. Ceux qui contribuent à la réalisation de votre mission ont libre accès au contenu du projet, au budget et à l’évolution des cotisations. De plus, toute personne ayant la volonté peut participer avec les moyens dont elle dispose et ceci, de façon anonyme. Par ailleurs, les associations humanitaires peuvent aussi solliciter des aides auprès des institutions internationales spécialisées dans l’aide de l’enfance comme l’UNICEF et le PAM.

Préparer le voyage

Cette étape vient clore le processus d’organisation. Il dépend en majeure partie du pays de destination. Au prime abord, tout le groupe doit être vacciné contre les maladies récurrentes dans la région où vous allez. Il vaut mieux s’y préparer que de se faire surprendre sur place. Cela pourrait ralentir, ou au pire des cas, vous faire rater l’objectif de votre mission. Prévoyez également des trousses médicales pour les cas de blessures. En ce qui concerne les vêtements des bénévoles, vous pouvez opter pour une tenue uniforme. Celle-ci doit correspondre aux standards et aux coutumes de votre pays de destination. Par ailleurs, réservez à temps les billets d’avion afin que tout le groupe se déplace sur le même vol.

Voir nos conseils pour visiter d'autres châteaux