Dans la commune de Mellecey se trouve un patrimoine classé Monument historique : le château de Germolles. Il s’agit en réalité du palais le mieux gardé qui a abrité certains ducs de Bourgogne. Fort de son charme bucolique et authentique, la bâtisse ouverte au public depuis les années 70 accueille chaque année plusieurs milliers de visiteurs. Découvrez ici pourquoi visiter ce vestige de l’histoire.

Aller à la découverte de la résidence la mieux conservée des ducs de Bourgogne

C’est au cœur de la Bourgogne, à proximité de Chalon-sur-Saône que se trouve le château de Germolles. Cette résidence était autrefois une grange fortifiée avant que le duc de Bourgogne ne l’offre à sa femme Marguerite de Flandre.

En réalité, le château de Germolles était une petite seigneurie jusqu’à ce qu’en raison de difficultés financières, son propriétaire, le sire de Germolles le cède à Philippe le Hardi. Ce dernier va l’offrir plus tard à son épouse qui transformera la vieille bâtisse pour en faire un palais campagnard luxueux. La duchesse fera construire le logis principal, de même que ses appartements et la chapelle haute. Elle développera également une roseraie et une bergerie modèle. La bâtisse aurait accueilli le jeune roi Charles VI vers la fin du 14e siècle. N’hésitez pas à vous rendre sur https://www.chateaudegermolles.fr/ pour programmer votre visite du château.

Après le décès du duc Philippe le Hardi et de son épouse, plusieurs ducs se succédèrent dans le château, toute la durée du 15e siècle. On peut citer des souverains de duché comme Jean -sans-peur ou encore Philippe. Malheureusement, les lieux ont perdu leur splendeur et leur beauté avec le décès de Marguerite de Flandre. La propriété est cédée comme bien national au cours de la révolution. Hélas, elle ne sera plus entretenue et certaines parties seront endommagées. À la fin du XIXe siècle, le château de Germolles sera racheté et remis graduellement en état.

Fort de son architecture, de ses décors et de son cadre bucolique, l’ancien palais est désormais reconnu comme un lieu spécifique et novateur. Il témoigne du quotidien des ducs de Bourgogne à la veille de la Renaissance.

Explorer les vestiges d’une bâtisse datant du Moyen Âge

Au cours de votre exploration dans le château de Germolles, vous aurez le privilège de visiter toutes les parties qui composent ce bâtiment vieux de plus de six siècles.

Le corps de logis

Depuis l’extérieur, il est impossible de ne pas remarquer la répartition de la bâtisse sur trois niveaux. Dès qu’on franchit le porche d’entrée encadré par deux tours massives datant du 8e siècle, on voit la cour, le corps de logis à gauche ainsi que le cellier et la chapelle basse sur la droite. Auparavant, le rez-de-chaussée était réservé pour la cuisine et les chambres des domestiques. Le premier étage quant à lui abritait les appartements des ducs. Vous y découvrirez le dressing de Marguerite de Bavière. Le deuxième étage était destiné aux appartements de la cour.

Les décorations murales d’origine

On retrouve encore dans la chambre de la duchesse, les peintures murales originales représentant les initiales P et M en alternance avec des chardons, un signe de fidélité. Dans d’autres pièces du palais, on peut observer des ornements avec des motifs floraux, surtout dominés par des roses et des chardons. Une partie de ces peintures sont encore en cours de réfection. Toutes ces décorations murales constituent l’une des principales richesses de la bâtisse et le point clé d’une visite du château de Germolles.

Les jardins

Malheureusement, il ne reste plus aucun vestige de la roseraie créée par Marguerite de Flandre à l’époque. Toutefois, les objets ont fait l’objet d’un réaménagement « à l’anglaise » vers la fin du 19e siècle.

La salle d’honneur

Afin d’accéder à la salle d’honneur, il faut impérativement emprunter l’escalier à vis de la tourelle qui a été construit au cours du 14e siècle. Autrefois, cette pièce comportait une immense cheminée, dont le dessus était utilisé comme estrade par les musiciens.

Hélas, la pièce a été détruite par un incendie à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui, elle est utilisée pour montrer aux visiteurs les carreaux de pavages qui ornaient le sol du premier étage. Ce carrelage à fond rouge brique est agrémenté par les motifs emblématiques de la demeure (chardons, soleils, marguerites, moutons, roses).

La chapelle haute

La chapelle haute était destinée à Marguerite de Flandre. Elle est composée d’une nef, d’un oratoire et d’un chœur situé dans une tourelle. Toutefois, elle a été fortement ravagée par les flammes à la fin du 19e siècle.

Voir nos conseils pour visiter d'autres châteaux