Voici notre top 5 des jobs à exercer dans un château que ce soit pour cet été ou pour une autre période de l’année :

Hôte ou hôtesse d’accueil dans un château

Son rôle principal consiste donc à accueillir, renseigner et orienter le public. Il peut également être amené à gérer les emplois du temps et l’organisation de réunions. La distribution de flyers ou également le contrôle des visiteurs sont aussi des activités courantes.

En règle générale, les employeurs recrutent des candidats de niveau bac à bac +2. Les formations proposées dans les secteurs du tourisme, du commerce, de l’accueil et de l’hôtellerie sont idéales pour devenir hôte ou hôtesse d’accueil et vous pourrez trouver un job facilement sur des plateformes comme Hotessejob !

Guide-conférencier pour faire visiter un château

Véritable amateur d’anecdotes et doté d’un côté animateur, le guide-conférencier est capable, grâce à un travail de préparation en amont, de répondre à toutes les questions posées par le public sur le sujet de la visite. Dans un château, il faut notamment connaître la date de construction, et l’histoire du ou des propriétaires. Au-delà de cela, le guide-conférencier, doit être capable de captiver les personnes qui écoutent, il faut donc une compétence particulière à ce niveau. Enfin, il doit être capable de parler plusieurs langues, puisqu’il n’y a pas que des français qui viennent.

Pour exercer ce métier, il faut être titulaire de la carte professionnelle de guide-conférencier. Cette carte est pérenne et nationale. Pour l’obtenir, il faut avoir obtenu la licence professionnelle développement et protection du patrimoine culturel, spécialité ou mention guide-conférencier  accessible aux candidats ayant validé un niveau bac+2. Ce diplôme est préparé dans une dizaine d’universités : Angers, Lyon 2, Toulouse Le Mirail, Clermont-Ferrand, Paris-Est, Perpignan, Corse, Paris-Ouest, Littoral, Rennes 2.

Restaurateur d’art

Le restaurateur d’art répare ou préserve des trésors artistiques en tout genre comme des tapisseries, des vitraux, des tableaux ou autres objets d’art. Il doit également savoir garder le style de l’auteur, donc connaître pour les tableaux, les caractéristiques du support (bois, toile…) et des colorants anciens ; pour une tapisserie, les techniques et les ingrédients tinctoriaux ; pour un meuble, la nature du bois, etc.

Le métier de restaurateur d’art peut être atteint de plusieurs manières : un CAP artisanat, un bac pro des métiers d’arts, un DMA restauration (bac+3), un master conservation-restauration (bac+5) ou un diplôme de l’Institut national du patrimoine (bac+5).

Conservateur du patrimoine

Le conservateur du patrimoine est avant tout un expert scientifique qui manage les équipes de restauration et dirige les travaux de recherche. Féru d’histoire de l’art et amoureux des œuvres d’art et du patrimoine en général, il s’attache à le conserver en bon état pour les générations futures. Pour cela, il organise des restaurations, des expositions, réalise des catalogues, des opérations de communication et enrichit les collections par de nouvelles acquisitions.

Pour exercer ce métier, il faut obtenir une licence d’histoire, de sciences ethniques ou de sciences naturelles tout d’abord, un master conservation-restauration puis le concours de l’INP (institut national du patrimoine).

Jardinier

Durant l’hiver, les jardiniers se consacrent au découpage des massifs, à l’élagage des branches mortes, au ramassage des feuilles mortes. Au printemps, saison où la nature redéploie ses beaux atouts, l’entretien reprend. L’été est la pleine saison pour les jardiniers. A la mi-mai, ils plantent les fleurs qui embelliront les jardins jusqu’à la mi-octobre. Le nettoyage du parc est accru pour accueillir au mieux les promeneurs et visiteurs. A l’automne, les jardiniers plantent les fleurs qui garniront le parc jusqu’au mois de mai.

Les jardiniers sont généralement recrutés sur concours, comme celui de technicien d’art ou métier des végétaux.

Voir nos conseils pour visiter d'autres châteaux